Mur coupe feu

Sommaire

Un mur coupe feu est une paroi qui par sa conception stoppe ou ralentit la propagation du feu pendant un temps donné. Il s'avère plus qu'utile afin de permettre aux habitants de fuir à temps par exemple.

Zoom sur le principe et la conception des murs coupe feu !

Principe d'un mur coupe feu

Un mur ou une cloison coupe feu permet de délimiter une zone afin que l'incendie ne se propage pas à l'ensemble de la construction. C'est le cas dans les bâtiments recevant du public ou dans les immeubles d’habitats collectifs dans lesquels une réglementation incendie s'impose.

Dans les immeubles d'habitats collectifs et dans leur conception, on veillera à ce que les zones d'évacuation telles que les couloirs et les escaliers soient suffisamment résistants au feu pendant une durée déterminée afin de permettre aux habitants d'évacuer en toute sécurité le bâtiment jusqu'à une zone refuge.

Réglementation incendie dans la construction

La réglementation incendie classe les habitations en 4 familles :

  • 1ère famille : maison d’habitation individuelle ou en bande de deux niveaux maximum ;
  • 2ème famille : maison d’habitation individuelle ou en bande de plus de deux niveaux, immeuble collectif de 4 niveaux (rez de chaussée et 3 étages) ;
  • 3ème famille : immeuble d'habitation de plus de 3 étages et de moins de 28 mètres ;
  • 4ème famille : immeuble d'habitation compris entre 28 mètres et 50 mètres au dessus du sol.

La classification des bâtiments d’habitation est déterminée par les moyens d'intervention des secours. Pour les deux premières familles, l’échelle à coulisse des pompiers est suffisante pour intervenir alors que pour la troisième et quatrième famille, une échelle aérienne sur véhicule de secours sera utilisée.

Bon à savoir : pour les bâtiments de grandes hauteurs (supérieurs à 28 mètres) des dispositions particulières d'intervention et de protection au feu doivent être mises en œuvre lors de la conception et de la construction de l'immeuble.

La réglementation va déterminer un niveau de réaction et de résistance au feu :

  • Réaction au feu : c'est la capacité d'un matériau à alimenter un feu. Le classement des matériaux va de incombustible à facilement inflammable.
  • Résistance au feu : c'est la capacité d'un matériau à résister à l'attaque du feu, cela fait appel à des performances de résistances mécaniques, d’étanchéité (flamme et gaz) et de résistances thermiques.

Cela donne trois niveaux de résistances au feu :

  • stable au feu (SF) : résistance mécanique seule ;
  • pare-flamme (PF) : résistance mécanique et étanchéité sont cumulées ;
  • coupe-feu (CF) : résistance mécanique, étanchéité et résistance thermique sont satisfaites.

Bon à savoir : depuis le 13 mars 2019 (entrée en vigueur du décret n° 2019-184 du 11 mars 2019 d’application de la loi ESSOC n° 2018-727 du 10 août 2018), tout maître d'ouvrage est autorisé à déroger à certaines règles de construction et à mettre en œuvre une solution d'effet équivalent, sous réserve qu'il apporte la preuve que cette solution parvient à des résultats équivalents à ceux découlant de l'application des règles de droit commun et que les moyens mis en œuvre présentent un caractère innovant. Parmi les règles auxquelles il est permis de déroger dans ces conditions, on trouve les règles relatives à la résistance au feu et au désenfumage des bâtiments d'habitation et des établissements destinés à recevoir des travailleurs.

Conception d'un mur coupe feu

Un mur coupe feu doit répondre à trois performances : résistance mécanique, étanchéité aux flammes et au gaz, résistance thermique.

Ce mur doit « résister » pendant une durée déterminée par la réglementation. Il peut être demandé à une paroi d'être CF 1h30, c'est-à-dire coupe feu pendant 1 heure et 30 minutes.

Pour réaliser un mur ou une cloison coupe feu, on peut utiliser des matériaux qui de par leur composition offrent la performance attendue ou concevoir une paroi avec plusieurs matériaux pour atteindre cette performance.

Les cloisons en carreaux de plâtre, les murs en béton ou les murs en bloc de béton cellulaire ont une résistance au feu de par leurs propriétés intrinsèques.

Ces murs coupe feu sont composés de plusieurs matériaux :

  • cloisons en plaques de plâtre avec isolant en laine de roche ;
  • murs de briques plâtrières enduits au plâtre.

Les parois ci-dessus sont citées à titre d'exemple, la conception d'un mur coupe feu dépend du contexte de la construction comme nous l'avons vu plus haut.

Des dispositions constructives sont à mettre en œuvre pour assurer l'étanchéité aux jonctions de deux matériaux ou ouvrages et aux jonctions des menuiseries pour assurer la fonction coupe feu de l'ensemble de la paroi.

Pour approfondir :

Par Patrice Beaufort

Ces pros peuvent vous aider