7 conseils pour éviter les feux de cheminée

L'hiver est propice aux feux de cheminées qui diffusent une chaleur douce et enveloppante. Mais faire un feu de cheminée nécessite de prendre quelques précautions pour ne pas risquer un accident.

Comment l'éviter et que faire en cas de feu ?

Suivez nos 7 conseils, faciles à mettre en œuvre, pour prévenir les feux de cheminées.

Surveillez le tirage pour une meilleure combustion

Surveillez le tirage pour une meilleure combustion
© Ivan Bastien / Getty Images

Avant tout, assurez-vous que votre cheminée dispose d'un tirage suffisant afin que la combustion s'effectue correctement.

  • Un extracteur de toiture éolien peut s'avérer utile.
  • Placez également un chapeau sur la cheminée à l'extérieur afin d'éviter que les oiseaux ne fassent leurs nids.
  • Surveillez aussi l'installation des plantes grimpantes ou des chutes de feuilles qui peuvent boucher l'extraction des fumées et qui risquent de s'embraser.

Un ramonage annuel s'impose

Un ramonage annuel s'impose
© schulzie / Getty Images

Un ramonage est conseillé au moins une fois par an. Certaines compagnies d'assurances exigent même qu'il soit effectuer deux fois par an. Ce ramonage permet de décoller les résidus de combustion dans les conduits, évitant ainsi des départs de feu.

En effet, la suie se transforme peu à peu en crésaote, une matière goudronneuse qui se consume à partir de 500°C. Une trappe de visite, installée le long du conduit, permet de contrôler sa propreté et facilite le travail du ramoneur.

Bon à savoir : le ramoneur doit vous délivrer une attestation de conformité que vous transmettrez à votre assureur.

Choisissez attentivement le bois

Choisissez attentivement le bois
© oxyzay / Getty Images

Il convient de suivre quelques précautions quant au bois à utiliser dans votre cheminée : 

  • Il est conseillé de ne brûler que du bois sec. Un bois mouillé génère du goudron qui encrasse le conduit au moment du refroidissement. Vous pouvez vérifier le taux d'humidité du bois grâce à un humidimètre.
  • Privilégiez un bois qui a été stocké pendant 2 ans.
  • Choisissez des bois durs tels que le chêne, le hêtre ou l'érable car les résineux ont davantage tendance à favoriser l'encrassement du conduit.
  • Ne brûler jamais de bois peint ou vernis car les produits chimiques qu'ils contiennent dégagent des vapeurs toxiques au contact des flammes qui se fixent sur la suie.
  • Enfin, pour démarrer une flambée dans la cheminée, n'utilisez jamais de solvants ou de produits pour accélérer la combustion.

 

En cas d'absence, prenez vos précautions

En cas d'absence, prenez vos précautions
© Andrew Gosling / Getty Images

Si vous vous absentez de la pièce quand la cheminée fonctionne, prenez quelques précautions :

  • Positionnez un pare-feu ou un pare-étincelle qui évitera les risques de débordement.
  • Et surtout, ne disposez jamais de tapis, de journaux ou de vêtements à sécher devant la cheminée.
  • De même, ne surchargez pas votre foyer, surtout la nuit, cela risquerait d'enflammer la suie collée dans le conduit de cheminée.

Attention aux inserts qui chauffent énormément

Attention aux inserts qui chauffent énormément
© borzywoj / Getty Images

Les inserts chauffent beaucoup plus que les foyers ouverts et propagent une chaleur intense dans le conduit. Un tubage de ce conduit est donc obligatoire pour éviter les incidents.

Vérifiez attentivement les joints de la vitre. S'ils sont défectueux, ils laissent passer des gaz de combustion qui peuvent être nocifs.

Que faire en cas de feu de cheminée déclaré ?

Que faire en cas de feu de cheminée déclaré ?
© Siri Stafford / Getty Images

Si un bourdonnement se fait entendre accompagné d'un fort dégagement de fumée qui se propage dans la pièce et qu'il y a des flammes à la sortie du conduit de cheminée, c'est que le feu a déjà pris. Comment réagir dans ce cas-là ?

  • Commencez par prévenir les pompiers en appelant le 18 ou le 112.
  • Si votre cheminée est équipée d'un clapet de fermeture du conduit, placez-le en position fermée.
  • Essayez d'envoyer du sable, de la terre ou du sel dans l'âtre. Ils devraient mettre fin au feu dans les 10 minutes.
  • N'utilisez jamais d'eau car elle se transforme immédiatement en vapeur et une accumulation de vapeur dans le conduit peut provoquer des fissures.

Après l'incendie

Après l'incendie
© Bzh22 / 123 RF

Installez des DAAF (Détecteurs Autonomes Avertisseurs de Fumées) qui se déclenchent s'il y a trop de fumée dans la pièce. Ils sont d'ailleurs obligatoires depuis mars 2015.

Après l'incendie, faites vérifier votre conduit de cheminée avant de le réutiliser afin de savoir s'il n'est pas trop abîmé et s'il ne présente pas de fissures.

Pages Jaunes vous en dit plus

Maintenant que la prévention des feux de cheminées n'a plus de secrets pour vous, vous souhaiterez peut-être en savoir plus sur le chauffage au bois. Ainsi, consultez gratuitement notre guide des cheminées et poêles, pour faire le bon choix de combustible et entretenir au mieux vos appareils !

Notre guide du ramonage vous sera également indispensable pour pérenniser l'existence de votre cheminée.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider